Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 15:13

Il y a quelque temps , un vent de liberté soufflait sur les pays arabes , de l'autre coté de la Méditerannée ... Tunisie , Egypte.. tout le monde s'accordait à dire , çà y est ,ces peuples tant opprimés , commencent à se révolter contre leurs tyrans , et çà semblait gagner ...comme au Yemen , en Algérie , au Barhein, même au Maroc .. Ca nous semblait inéductable , et l'on s'en félicitait .

 

Un espoir stoppé net ,  par le cas Libyen ! ... c'était sans compter sur Kadhafi , qui n'en a rien à foutre des manifestations pacifiques !  Lui , il a choisi la solution radicale , aidé par des mercenaires engagés , il a utilisé son aviation, son artillerie , contre son peuple , comme s'il s'agissait d'une armée étrangére ... son propre peuple !  ...des civils !

 

Les victimes civiles se multiplient . Le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Anders Fogh Rasmussen a déclaré jeudi que les attaques du régime libyen contre des civils pouvaient constituer des crimes contre l'humanité.

 

Alors, va t-on le laisser faire ? ... si rien ne se passe , la Libye sera t-elle comme avant ?  avec à sa tête un criminel contre l'humanité ? ... déjà auparavant impliqué dans des opérations terroristes ?  Ce sinistre personnage , reçu en grande pompe par Sarkozy allant jusqu'à pousser la provocation d'installer sa tente , va t-il s'en tirer comme çà ?

 

Non seulement le peuple libyen doit être aidé , mais Kadhafi doit être traduit devant la cour de justice internationale , comme ce fut le cas pour certains criminels de guerre , lors du conflit Yougoslave .

 

Certains font allusion à l'Irak , à l'embourbement !  Ce n'est pas pareil . En Irak , il n'y avait pas de révolution contre Sadam Hussein ,  les USA ont tenté d'imposer la démocratie par la force .  En Libye , il y a au préalable , une révolution contre le pouvoir .  Le tout est de savoir , compte tenu des moyens criminels employés par Kadhafi pour la mater , si on doit l'aider ou pas !

 

Le cas libyen est plus à raprocher en matière de moralité ,  de la guerre d'Espagne !  Le front populaire , l'Angleterre n'ont pas voulu intervenir , on sait ce qu'il en est advenu !  des décénies de franquisme , et la seconde guerre mondiale ( qu'ils pensaient éviter ) ...  Beaucoup , avec le recul , ont trouvé cette non  -intervention de lâche ,  les brigades internationales composées de volontaires , n'ont pas suffi . ... Va t-on encore une fois , faire preuve de lacheté ?

 

Alors allons nous intervenir ou pas ? ..  Ce qui est décevant , ce sont ces tergiversations de la communauté internationale , et encore une fois , une Europe totalement incapable de prendre une décision !

 

De toute manière , pour la couverture anti-aérienne , il est trop tard, les troupes de Kadhafi ont trop progressé , cette mesure serait maintenant inutile. 

 

Il faut une intervention armée sur le terrain sous mandat de l'ONU , pour aider le peuple à se libérer du tyran , et traquer Kadhafi pour le traduire en justice !

 

Comme dit Cohn Bendit  ,   si on ne fait rien,  le message est clair pour les dictateurs criminels  "  Tapez comme des bêtes et vous allez gagner "    et c'est ce qui se passe au Barhein , le message a été entendu ! 

 

Encore heureux que les révolutions égyptiennes , et tunisiennes aient eu lieu avant , celà aurait sans doute inspiré les dirigeants de ces 2 pays , également .

 

Bon le PS , a eu  beau donner de la voix par  martine Aubry  , il aurait fallu le redire , et le répéter sans cesse !  ... Au lieu de se contenter devant les caméras de dire une seule fois et plus rien   " que c'est la position du parti socialiste " ..  Avec çà encore , on est servi !  on a fait sa petite déclaration, et on a la conscience tranquille !  on passe ensuite à autre chose !

 

Et qu'en pense le front de gauche ?

 

Et comment rester sourd à celà :  A la moindre menace , celui qui était devenu fréquentable , renoue instinctivement avec le terrorisme :

 

Le ministère libyen de la Défense a mis en garde jeudi contre toute opération militaire étrangère contre la Libye, menaçant de s'attaquer au trafic aérien et maritime civil et militaire en Méditerranée, a rapporté l'agence officielle Jana.

 

On se bat  tout là bas  en Afghanistan , et on a un dirigeant terroriste, qui massacre son peuple , à quelques encablures !

 

Alors que va t-il se décider ce soir à l'ONU ? ... Au moment même ou Kadhafi annonce qu'il va mener, cette nuit l'offensive ultime sur Benghazi  , le dernier bastion de résistance ...

 

 

 

l'avis de Cohn Bendit ce matin sur RMC

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by la République du peuple - dans Monde
commenter cet article

commentaires

Pepe J. Paco 25/04/2011 10:58



Un passage de mon commentaire précédent est incompréhensible.


C'est dans la 1ere partie, concernant l'intervention de Kadhafi et Sadate au Soudan en 1971.


Nimeyri qu'ils avaient rétabli au pouvoir fit EXÉCUTER les dirigeants du Parti Communiste soudanais.



Pepe J. Paco 25/04/2011 10:49



Amusant de revenir sur ce blog après l'avoir laissé depuis des mois.


 


1°- Historiquement (puisque Kadhafi est au pouvoir depuis 1969) où a-t-on trouvé ses meilleurs soutiens ? À gauche, bien sûr.


- Citons les bonnes relations avec l'URSS (à l'exception de 1971 où Kadhafi, avec Sadate, avait rétabli au Soudan le général Nimeyri qui avait faisait les dirigeants du PC de ce pays).


- Citons aussi ses meilleurs amis : le socialiste grec Andreas Papandreou (père de l'actuel premier ministre), le socialiste de gauche suisse Jean Ziegler (membre du jury d'un "prix
Kadhafi des droits de l'homme"), le syndicaliste britannique très à gauche Arthur Scargill (mineurs), et "last but not the least" l'ami de La Fleur, Hugo Chavez. 


 


2°- La gauche donne des leçons de droits de l'homme à la terre entière. Ainsi, le PS reprochait à Sarkozy de ne pas avoir soutenu les opposants tunisiens à Ben Ali. "Plus jésuites, tu meurs".


Autrefois les socialistes se distinguaient des communistes en disant : "nous on est des démocrates, on est pour la liberté". Or, que constate-t-on ?


- Le parti de Ben Ali était membre de l'Internationale Socialiste. Il en a été exclu le .... 17 janvier 2011 ! Il était temps : Ben Ali avait quitté le pays depuis 3 jours.


- Quand Nasser nationalisait la canal de Suez (1956), le "camarade" Guy Mollet (chef du gouvernement français, socialiste) le qualifiait de "nouvel Hitler". Mais quand ses successeurs se
rapprochaient des États-Unis, l'IS les intégrait dans ses rangs. Ainsi, le parti de Moubarak n'a été exclu de l'IS que .... le 31 janvier 2011 !


- Le "grand démocrate" Gbagbo est membre de l'Internationale Socialiste. Je précise que ma critique de ce monsieur n'est nullement un soutien à Ouattara, homme du FMI, ni à l'aventure militaire
de Sarkozy dans ce pays.


 


3°- Comme les Kouchner, BHL (à qui Giesbert osait dire qu'il avait changé le cours de l'Histoire), Glucksmann, La Fleur est un adepte du "devoir d'ingérence".


Notre "révolutionnaire" s'appuie même sur Cohn-Bendit. Rappelons que ce dernier avait repris la nationalité allemande de ses ancêtres ("droit du sang" dans ce pays) (1) pour éviter le
service militaire en France. Ce qui ne l'empêchait pas en 1999 d'être un ultra de l'aventure militaire de l'OTAN au Kosovo, d'être un "vert-kaki". Il est vrai qu'il s'était rallié aux idées
libérales de Madelin. Depuis, la crise étant passée par là, ce "caméléon" a pris un nouveau virage. 


 


4°- La Fleur est un anti-sarkozyste viscéral (qu'on se souvienne de ses articles juste après l'élection du président alors que ce dernier n'avait encore rien fait).


Et pourtant, il devrait le féliciter puisqu'il fait exactement ce que notre "révolutionnaire" souhaite.


Oh, en réalité, "Sarkozy l'Américain" (La Fleur avait "fait des tonnes" sur sa poignée de main avec Bush en 2006) n'est dans cette affaire que le sous-traitant des États-Unis qui ne veulent pas
intervenir eux-mêmes, échaudés par leurs aventures afghane et irakienne.


On peut ajouter que Sarkozy qui n'a aucune constance, a mal pris les critiques des médias, des bobos, des bien-pensants concernant son silence sur la Tunisie (2). Et, sous cette pression,
il a décidé de faire du zèle sur la Libye (3). 


 


5°- Le "devoir d'ingérence" n'est que la vision moderne du colonialisme.


À la fin du XIXe siècle et au début du XXe, la gauche (radicale et socialiste) était pour l'expansion coloniale (4). Pour elle, on allait apporter "les Lumières" (de l'esclavagiste Voltaire ?),
la démocratie, la liberté à ces peuples.


Aujourd'hui, "plus anticolonialiste que la gauche, tu meurs". Mais, on va "apporter le bonheur" autrement.


Cet interventionnisme de La Fleur et de quelques autres (dont Mélenchon qui a profondément baissé dans mon estime depuis quelques mois) part d'un postulat : nous, les occidentaux (avec le
modéle américain en tête), nous détenons le secret du bonheur et nous devons le transmettre. Non, La Fleur, nous détenons les armements les plus efficaces : c'est la seule chose qui nous permet
d'intervenir.


 


6°- Je ne ferai pas l'éloge de Robespierre au pouvoir. Il a prouvé que certains "incorruptibles" (n'est-ce pas Eva Joly ?) sont des coupeurs de tête. N'a-t-on pas dit plus tard : "un pur trouve
toujours un plus pur qui l'épure" ?


Mais, avant d'être au pouvoir, Robespierre avait fait preuve d'une grande lucidité en étant un des rares à s'opposer à l'entrée en guerre contre l'Autriche et la Prusse (1792).


"Personne n'aime les missionnaires armés" disait-il, s'opposant ainsi aux "La Fleur" de l'époque : les Girondins.


Robespierre avait raison : il s'ensuivrait 23 ans de guerre (1792-1815) à peine entrecoupés par la paix d'Amiens (1802-1805) (n'est-ce pas ce qu'on voit en Afghanistan, d'abord avec les
Soviétiques, aujourd'hui avec les Alliés ?), la Terreur (les Girondins y perdraient leur tête), la corruption du Directoire, puis le pouvoir d'un militaire (Bonaparte puis Napoléon).


 


(1) Cet "horrible" droit de sang tant rejeté par une certaine gauche bien-pensante. "Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais".


 


(2) Silence que j'approuve. C'est aux gens du pays à régler leurs problèmes, pas à nous à nous mêler de tout ce qui se passe ailleurs. Surtout quand nous sommes largement incapables de régler nos
problèmes à nous (désindustrialisation, chômage, insécurité, système scolaire à la dérive, ...). 


 


(3)  Notons l'abstention au Conseil de Sécurité de ces "petits pays" ("nains politiques" avait osé dire un imbécile sur une chaine) : Russie, Chine, Allemagne, Inde (ajoutons aussi le
Brésil). Finalement, les partisans de cette intervention sont les États-Unis et leurs "valets" : Royaume-Uni et France sarko-socialiste ou socialo-sarkozyste.


 


(4) "Nous admettons le droit, et même le devoir des races supérieures d'attirer à elles celles qui ne sont pas arrivées à un même degré de culture et de les appeler au progrès".
(Léon Blum à la chambre des députés, le 9 juillet 1925).


 


 



a 30/03/2011 00:22



c



sylvie 19/03/2011 20:01



Le Front de Gauche n'a pas grand chose à dire, n'étant in fine qu'une étiquette commune et partagée au gré des scrutins. Ce que dit mélenchon, en accord avec les instances du PG est ici et ci-dessous :


…" Il résulte de ceci que la décision d’exclusion de l’espace aérien ne sera pas prise par l’Union Européenne. Mais qu’elle s’y tient prête. A plus forte raison ne peut-elle l’être à l’initiative
d’un de ses membres comme le propose monsieur Sarkozy. Si elle doit l’être ce sera par l’ONU en lien avec la Ligue Arabe et l’Organisation de l’Unité Africaine. C'est-à-dire par les organes
institutionnels de la seule « communauté internationale » légitime. Avant de trancher sur ce point j’ai été vérifier auprès d’anglophones que l’utilisation du mot « should » était bien impérative
comme je le comprenais et donc nullement conditionnel comme le serait « would ». Détail ? Non puisque c’est de là qu’est traduit dans la version française que les décisions « devrait » être
conforme à un mandat de l’ONU. Dans ces conditions j’ai voté pour la résolution et le passage concerné, avec l’explication de vote que voici.

« J'ai voté pour le texte et les mesures proposées concernant l'espace aérien dans le but d'aider le peuple en action contre le tyran qui le bombarde. Mon vote s'entend dans le strict cadre
suivant : tout acte de guerre comme la création d'une zone d'exclusion aérienne ne peut être décidée que par l'ONU et exclusivement par elle. Cette action doit être placée sous l'autorité du
commandement militaire de l'ONU et lui seulement. Toute décision doit être prise en concertation avec l'organisation de l'Union Africaine et de la Ligue arabe. Je m'oppose formellement à l'idée
états-unienne de bombardement préventif et à l'intervention de l'OTAN. Tout autre développement nécessiterait un autre texte et d'autres dispositions. » Mes deux dernières phrases sont des
réserves que je voulais marquer contre une exploitation de ce vote pour justifier des actes d’escalade militaire dont je connais parfaitement le risque.

Mon vote a ses objectifs. Le premier est d’aider concrètement la révolution libyenne. Pour cela il faut aussi compter sur l’effet de pression pour un départ qui s’exerce sur Kadhafi et ses sbires
à mesure que son isolement international s’accroit et que cet isolement prend la forme d’une menace. Deuxièmement, et c’est tout aussi important, parce que ce texte fait de l’ONU et des
organisations internationales légitimes les protagonistes directs de l’action. Tous mes votes précédents, dans le passé, contre les guerres avaient le même motif. Ils furent émis par opposition à
ce fait que rien ne fut jamais décidé par l’ONU mais par l’OTAN. L’ONU est représentative de toutes les nations du monde. L’OTAN est une alliance politico militaire autour des Etats Unis
d’Amérique qui la dirige d’après leurs intérêts d’empire. J’ai toujours dit que, dans ce cas, quand la décision était prise par l’OTAN, le remède serait pire que le mal. Cela ne s’est démenti
nulle part. Que ce soit en Irak, dans le Kosovo serbe ou en Afghanistan. Voyez le bilan. … "





des pas perdus 18/03/2011 06:33



Difficile de supporter cette situation, ce massacre...



Présentation

  • : La République du peuple
  • La République du peuple
  • : Blog d'un pov'con soixantenaire et soixante-huitard , qui a regardé étonnament ce pays anesthésié par un moulin à vent, et qui ne voit pas le changement arriver !
  • Contact

  • Joel
  • Gaucho de base reconnu , libertaire ,anti-fasciste, anti-capitaliste , anti-raciste, athée , humaniste , anarcho-syndicaliste , anti-lepéniste , autogestionnaire .Pour une vraie vie désaliénée du travail et du système marchand
  • Gaucho de base reconnu , libertaire ,anti-fasciste, anti-capitaliste , anti-raciste, athée , humaniste , anarcho-syndicaliste , anti-lepéniste , autogestionnaire .Pour une vraie vie désaliénée du travail et du système marchand

MEDIAPART.JPG

 

metting-copie-1.JPG

 

 

 

face-book.JPG

Recherche

Là bas où j'y suis

Archives

Affiches 68

681.jpg

68.jpg

 

LE BLUE DU MENTEUR PAR JOEL

 

 

 




 


Boogie 68Ard par joe-maurice

BLOGUE 6.8 

capitalisme.jpg

 

Bienvenue

Compteur de visiteurs en lignes

J'y vais et j'y suis

vachane.JPGdes-pas-perdus.JPGslovar.JPGaliciabx.JPGKamisole.JPGchti.JPGcri-du-peuple.JPGSégolinpanier-de-crabes.JPGlucien.JPGRaleuse.JPGhumeur.JPGWL.JPGUrever.JPGoff-lib.JPGetas-d-anne.JPG

London-Calling--flag.jpg

pensee-L.JPGa-tous-les-vents.JPGsarkozix.JPG

AP.JPG