Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 14:07

Ca ne vous dit rien ? ... Alors que sa cote de popularité était au plus bas , à cause des affaires qui se sont succédées sarkozy-barroso-merkel-fessee-sarkostique-5.jpgdepuis 6 mois (  les ministres profiteurs , l'affaire Woerth etc ..) ...Un sondage dans le Figaro , le remet dans la courbe ascendante ! ...Ce sondage est indirect, mais il profite bel et bien à Sarkozy  : Il a raison et la commission de Bruxelles a tort de s'immicer dans nos affaires internes ! ... 56 %  ! ... Ce sondage , bien qu'il soit organisé par Opinion Way , à la demande du Figaro , ( dont chacun connait l'objectivité ) est à prendre au sérieux , et j'en veux pour preuve , toutes les radios inter-actives , qui vont exactement dans le même sens ! ..

 

DEMAGO .

 

Alors qu'il a cocufié 55% de français qui ont voté NON en 2005 au TCE , par son traité de Lisbonne , dont il s'est vanté être l'inspirateur , approuvant ainsi la légitimité des Institutions Européennes et leur pouvoir supra-national , il s'évertue aujourd'hui à démontrer que la Commission européenne n'est qu'une bande de technocrates non élus démocratiquement, parce qu'elle a eu le culot de dénoncer sa politique de stigmatisation envers les Roms , au mépris des lois européennes qu'il a lui-même approuvées de fait !..d'ailleurs Barroso a saisi la balle au bond pour  exiger en outre  , des excuses du secrétaire d'État français Pierre Lellouche, qui a nié à la Commission son rôle de gardienne du droit européen. "Ce rôle est inscrit noir sur blanc dans les traités européens négociés et ratifiés par tous, y compris la France",

 

PYROMANE .

 

Il était pathétique , dans sa déclaration d' hier , à l'issue du Sommet Européen ! .. " la France , mon pays , dont je suis le chef d'Etat , injuriée , blessée , humiliée "  ! Il faut le faire !.... avec cet accent gaullien en prime  ! ...c'est à rire ou à pleurer , quand on sait  que l'origine de cette polémique devenue "internationale "  vient d'une circulaire bien française  rédigée à l'attention des préfets visant en priorité le démantélement des camps de Roms ! ..circulaire que Sarkozy ne pouvait ignorer ! ...circulaire non conforme au droit européen...Qu'on s'est vite empressé de rectifier , vu la boulette qui en dit malgré tout long ! .. Circulaire illégale , et immorale inspirant le dégout pour tous ceux qui se rappellent comment çà peut démarrer  certains épisodes de l'histoire qui furent ensuite douloureux  ! .. ..Il était donc normal , qu'on approuve ou non ces Institutions , que celles ci réagissent pour remettre les pendules à l'heure  ! ..le probléme , c'est que Sarkozy veut méler volontairement , se trouvant acculé ,  sa  vision de la France ,  celle qu'il voudrait qu'elle soit, celle qui a été accusée d'un faux pas scandaleux  à juste titre , .. avec la France des lumières et des droits de l'homme , qu'il tente de décapiter chaque jour ! ...vraiment pathétique ! .. Il faut dire que nous avons à faire à une droite décomplexée qui ne recule devant rien ! ...Que Sarkozy se rassure , ce n'est pas "ma" France qui a été humiliée ,  c'est la "sienne" , celle qu'il voudrait voir , à des vues purement électoralistes , dont il nous reste un pitoyable souvenir proche : celui du débat sur l'Identité Nationale " .. et c'est tant mieux que celle ci a été injuriée ! ...c'est salutaire pour l'honneur de ce pays ! !

 

DIVISEUR.

 

De la même manière qu'il n'a cessé depuis son régne , de diviser les français qui travaillent, qui se lévent tôt ,  et ceux qui sont au chômage , les bien-portants et les malades responsables du déficit de la sécu , les français de souche et tous les autres d'origine étrangéres en voulant en faire des " sous-français " ...il se permet le luxe maintenant de semer la pagaille dans le camp des " Non à l'Europe " .. en tentant par ce tour de force de les rallier à sa cause ! ... et çà marche tout azimut ...de Nicolas Dupont Aignan à l'extrême gauche ! ... ils en oublient tous la circulaire de la honte qui a provoqué le scandale ! .. Il a rallié sur sa nouvelle facade  de " chevalier blanc " une bonne partie des anti-européens quelles qu'en soient les raisons ! ...Sarkozy qui nous a enfuté le traité de Lisbonne est devenu le super- héros bravant cette bande d'illégitimes technocrates qui se mélent de ce qui ne les regarde pas ! ...pitoyable d'être tombés ainsi dans le panneau  !  eh oui, jusque l'extrême gauche ! ..( ils sont jusqu'à 59% à critiquer l'intervention de la Commission européenne. ) ..qui pouvait faire mieux , sinon qu'un excellent manipulateur comme Sarkozy ? .

 

MENTEUR .

 

On ne savait déjà qu'il excellait dans ce domaine , mais ici , au risque de créer un incident diplomatique avec son principal partenaire européen , il n'hésite pas à affabuler à sa façon ! .Il se paie le culot de parler à la place de Merkel : il affirme dans l'après-midi être soutenu par une Angela Merkel qui, elle aussi, prépare l'évacuation de plusieurs camps de Roms. Il le dit en ces termes : "Mme Merkel m'a indiqué sa volonté de procéder dans les prochaines semaines à l'évacuation de camps." Avec une pointe d'ironie, il ajoute : "Nous verrons à ce moment-là le calme qui régnera dans la vie politique allemande." Et de conclure : "J'ai été très sensible au soutien complet, total et entier, une fois encore, d'Angela Merkel."

Étrange... la veille au soir, la chancelière allemande avait fait une déclaration en arrivant au Sommet des dirigeants du Parti populaire européen, pour soutenir la Commission. Pas la France. Aurait-elle changé d'avis ? La réponse tombe de Berlin quelques heures plus tard. En entendant ces propos de Nicolas Sarkozy, Merkel affirme, par la voix de son porte-parole, Steffen Seibert, "n'avoir, ni lors du conseil, ni lors d'un entretien en marge, parlé de l'évacuation de prétendus camps de Roms".

Un démenti rare, que l'Élysée refusait de commenter jeudi soir...et pour cause ! .. suffit de voir les reactions tout azimut !..

Ainsi Sarkozy en affabulant de cette façon à la légére , digne du plus commun des irresponsables   , fait preuve d'une ignorance totale  concernant l'Allemagne d'aujourd'hui  face à son passé ! ..du processus de dé-nazification engagé dans ce pays....en effet , dés que l'on est soupçonné ne serait-ce que de xénophobie dans ce pays , on penétre sur un terrain extrêmement dangereux , celui des analogies avec le III ème reich ! ..On comprend donc la très vive réaction allemande qui percoit ses propos comme une insulte ..rien que le mot " camp " les hérisse ! ....Par cette légéreté , dont il est maitre ,  il vient encore de  démontrer qu'il n'a jamais su endosser le costume d'un véritable chef d'Etat ! .

 

 

Conforté par ce soutien franco-français aux relans nationalistes , d'ici qu'il se compare à Napoléon ,  face à la cohalition européenne qui voulait détruire la révolution , il n'y a pas loin.  Comme on le constate , il n'est pas à çà près ! Il n'entend pas infléchir sa politique , tout en y mettant cette fois des bé-mols ! .. et au travers cette dynamique franchouillarde généralisée ainsi créée  , çà pourrait peut être marcher pour 2012 ! .. qui sait ! ...et exit tous les autres problémes qu'il a voulu faire oublier ..( des retraites à Woerth ) ...apparemment çà fonctionne pas mal ...sa cote remontant !.. Ce ne serait pas son premier tour de force , car réussissant à se faire passer pour un homme neuf , celui de la rupture (...) en 2007.

 

* image : Merci à Tropical Boy

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La République du peuple - dans Propagande
commenter cet article

commentaires

le ch'timi 27/09/2010 18:11



Bonjour,




Copie de l'élève Nicolas Pétriat, 17 Juin 2002


Sujet : « La démocratie politique permit-elle de pacifier les sociétés européennes dans le long 19ème siècle (France exclue) ? »
 


C’est un excellent sujet, je vous remercie de me l’avoir posé.
A la question ô combien douloureuse de savoir si la démocratie politique permet oui ou non de pacifier les sociétés européennes dans le long 19ème siècle France exclue, je répondrai sans hésiter
non, et il me semble que nous en aurons fait le tour.
Par contre, il me semble intéressant de discuter les termes de l’énoncé. D’abord, le concept de long 19ème siècle. L’absence de guillemets me scandalise. Pas que je tienne spécialement à défendre
la propriété intellectuelle -notez que la propriété, c’est le vol, mais de là à piquer les idées d’Hobsbawm, surtout quand elles ne volent pas très haut, il y a un pas. Rendons donc à César ce
qui appartient à Hobsbawm, surtout quand ça ne présente aucune utilité pratique et une valeur esthétique quasiment nulle. De plus la notion est non seulement inutile, mais également contestable.
Si nous posons que :
 


- 1 siècle = 100 ans

- le 19ème siècle s’étale grotesquement de 1815 à 1914.




Il est enfantin de se rendre compte que 1914-1815 = 99
 


et 99 < 100



D’où il résulte que pour un siècle long, le 19ème est relativement court, en plus de dépasser subrepticement sur le 20ème en faisant comme si de rien n’était, le 19ème siècle est d’ailleurs
coutumier de ce genre de petites tricheries, qui ne prêtent pas à conséquences mais font désordre et défrisent les chronologies. Déjà que le Christ n’est même pas né le jour de son anniversaire,
alors si vous en rajoutez en plus on ne va pas s’en sortir.


Ici, il y aurait une intéressante digression à faire sur l’idée nietzschéenne de l’éternel retour, mais cela nous entraînerait trop loin.
Je renvoie donc le lecteur intéressé à l’œuvre du philosophe à moustache et aux pages que l’écrivain rasoir Milan Kundera y a consacré, qui sont d’ailleurs parmi les moins mauvaises de son œuvre.


Concernant l’exclusion de la France, il me faut ici clamer haut et fort mon indignation. Enfin pas trop fort quand même, y en a qui essayent de travailler, les pauvres. Pourquoi diantre exclure
la France ? Nous voilà revenus en 1815, quand la Patrie des droits de l’Homme et des rillettes du Mans suscitait l’hostilité de ses voisins qui lui foutaient des Etats-tampons plein les
frontières. Cet isolement, cette exception culturelle sont à dépasser. Rendons-nous à l’évidence : une Europe sans la France, c’est comme une romance sans parole, un martini sans olive, un vers
de Hugo sans emphase, un vers de Verhaeren sans adverbe, une moustache sans trottinette, un flic sans matraque, ça ne vaut pas le coup.


Pour ce qui est de la démocratie, je me bornerai, dans un premier temps, à rappeler cette phrase de Ducasse, Isidore de son prénom, Montévidéen de naissance, c’est pas l’Europe, certes, mais ce
n’est pas non plus la France, donc je cite :  « la Poésie doit être faite pour tous, non pour quelques cons ». Bon, je vous accorde que ce n’est pas ce qu’il a écrit de plus flagrant, mais
on ne peut pas mijoter un canard du doute aux lèvres de vermouth tous les soirs, et il y a des jours où rien ne se rencontre sur les tables à dissection.


Vous me direz qu’on s’éloigne du sujet. Je vous l’accorde sans peine. Quoique. Poésie et politique ne sont pas des domaines éloignés, surtout au 19ème siècle. (Il est vrai qu’aujourd’hui, on voit
mal Jean-Pierre Verrhegen soulever la Belgique à force de calembredaines, mais Verhaeren était autrement plus efficace, que ce soit dans ses Flamandes (j’ouvre une seconde parenthèse
pour me demander si je ne confonds pas avec une chanson de Jacques Brel) ou encore Toute la Flandre, et je ne vous parle même pas de Petöfi, qui en 48, vous torchait des Debout
Hongrois à décaper les lavabos ; bizarrement, sur les chromos de l’époque, on le voit déclamer son baratin debout devant des Hongrois à genoux. Mais bon.)


De ce qui précède il résulte que la démocratie poétique permet de soulever des montagnes, amen.


Mais recentrons sur la question politique. Il y a là encore une entourloupe de taille maousse ; ce 19ème siècle est vraiment taquin.
Clairement, plus on donne au peuple le droit de s’exprimer, plus on espère qu’il va fermer sa gueule. Comme pour le cinéma, dont Welles disait qu’à partir du moment où il a cessé d’être muet, il
n’a plus rien eu à dire. Non, ce n’est pas vrai, Welles n’a jamais dit ça, je vous charrie. J’aime bien de temps en temps, ça détend l’atmosphère. Ceci étant, la poésie est vraiment un facteur de
l’affirmation du sentiment national dans les masses, voir Dante en Italie, pour imposer le Florentin, alors que franchement l’Arioste était bien plus amusant (et je ne vous parle même pas de
Pétrarque, pas plus que de Mickiewicz Adam dont le Pan Tadeusz reste
(Je sais qu’il manque une partie de la phrase, mais elle ne vous manque pas tant que ça, ne faites pas semblant, ça ne prend pas).


Pour revenir à la question politique dont, ne nous voilons pas la face, nous nous étions quelque peu écartés, plus on élargit le suffrage, plus on réduit sa portée, comme pour les Winchesters à
canons sciés, ce qui n’empêche pas Clint Eastwood de loger une balle dans un croûton de pain à 500 mètres. De plus, les colts de l’époque n’avaient absolument pas cette précision, et on ne voit
bien que Lee Van Cleef est myope.


Le suffrage donc, car c’est là de quoi il s’agissait. Le but est, comme le montrent des caricatures de l’époque, d’amener le révolutionnaire à troquer son fusil chargé contre un bulletin de vote
qui soit un pétard mouillé, admirez la métaphore, si si, elle est très belle. Comment rendre le vote totalement inutile ? Et bien c’est très simple. On peut a) truquer honteusement les élections
(bourrages des urnes, découpages des circonscriptions en forme de test de Rorschach, vol des bulletins, intimidation des électeurs ou rémunération des mêmes électeurs, surtout en liquide
alcoolisé, quand on vote dans les bistrots) b) adopter un système électoral astucieusement tarabiscoté. Par exemple, pourquoi ne pas adopter un système de vote par classe, élégant et efficace,
qui permet d’assurer aussi bien l’universalité du suffrage que la particularité des résultats ? Prenez un électorat, découpez-le en quatre tranches, selon le degré d’imposition, dorez au four
quatre minutes, nappez de caramel, agrémentez de noix de coco pilée, servez tiède, recette traditionnellement connue sous le nom d’électorat melba. Chaque classe élit un quart des représentants,
mais pour rendre le système plus rigoureusement inégalitaire, il conviendra de donner à chaque classe de voter non seulement pour ses représentants, mais aussi pour ceux des classes moins
imposées qu’elle. Les plus riches votent quatre fois, les un peu moins 3 fois, les beaucoup moins 2 fois, les pas du tout une seule fois, fou rire garanti. Excellents résultats en Allemagne (on y
trouve une circonscription ou Krupp est le seul électeur de sa classe, ce qui lui donne celle d’une pub pour rasoir jetable) et sans doute en Autriche, mais là je ne suis pas formel, et
d’ailleurs vous savez ça mieux que moi. Egalement recommandé quoiqu’un peu plus vulgaire, le vote plural, assez utilisé en Angleterre, mais surtout le bicamérisme inégalitaire ou non, avec une
chambre aristocratique disposant de pouvoirs forts.


Il s’agit dans l’ensemble de simuler la démocratie, ça calme le peuple et ça mange pas de pain.


Cependant, car il y a un mais, mais je trouve que ça sonnait mal en tête de phrase, alors j’ai remplacé par cependant, c’est plus euphonique. Cependant, disais-je pas plus tard qu’à l’instant,
ces simulacres (j’adore ce mot) ne pa



des pas perdus 20/09/2010 19:17



c'est du cinéma tout ça, avec des innocents qui trinquent, parce que sur le fond, Sarko est un bon soldat de l'UE libérale.



sylvie 18/09/2010 12:20



Ohé l'ami : tu as oublié KARACHI !


C'est le gros morceau, tout le reste, pour important que ce soit, vient après. L'embrouilleur N°1est champion à ce petit jeu là. Car avec Karachi, c'est sa tête qui se joue.


 


L'émotion suscitée par la sortie de miss Reding ne me gêne pas : le gouvernement français déconne ? Il se fait taper dessus, normal. Je ne me sens pas amoindrie parce que française. Faut arrêter
"l'union sacrée" autour des pires président et ministres que nous n'ayons jamais eu. Ne jamais confondre gouvernement et peuple, même si le second s'est majoritairement comporté comme un con en
donnant le pouvoir au premier.


Allez, je me calme : bises !



gwynplaine 17/09/2010 20:43



Donc mes renseignements pris sur MSN étaient bons,mais le Figaro en a profité pour faire monter la barre à 56 %.Mais ça ne m'étonne pas ,c'est le réflexe des footballeux ,"allez LES BLEUS "
,d'autant plus tentant qu'il n'y a pas d'adversaire .Cependant c'est triste et lamentable ,car en arriver à se focaliser sur le coté franchouillard ,en oubliant si vite les affaires précédentes
prouve bien qu'il y a une portion de l'électorat dont la place est dans une maison de repos !!



Présentation

  • : La République du peuple
  • La République du peuple
  • : Blog d'un pov'con soixantenaire et soixante-huitard , qui a regardé étonnament ce pays anesthésié par un moulin à vent, et qui ne voit pas le changement arriver !
  • Contact

  • Joel
  • Gaucho de base reconnu , libertaire ,anti-fasciste, anti-capitaliste , anti-raciste, athée , humaniste , anarcho-syndicaliste , anti-lepéniste , autogestionnaire .Pour une vraie vie désaliénée du travail et du système marchand
  • Gaucho de base reconnu , libertaire ,anti-fasciste, anti-capitaliste , anti-raciste, athée , humaniste , anarcho-syndicaliste , anti-lepéniste , autogestionnaire .Pour une vraie vie désaliénée du travail et du système marchand

MEDIAPART.JPG

 

metting-copie-1.JPG

 

 

 

face-book.JPG

Recherche

Là bas où j'y suis

Archives

Affiches 68

681.jpg

68.jpg

 

LE BLUE DU MENTEUR PAR JOEL

 

 

 




 


Boogie 68Ard par joe-maurice

BLOGUE 6.8 

capitalisme.jpg

 

Bienvenue

Compteur de visiteurs en lignes

J'y vais et j'y suis

vachane.JPGdes-pas-perdus.JPGslovar.JPGaliciabx.JPGKamisole.JPGchti.JPGcri-du-peuple.JPGSégolinpanier-de-crabes.JPGlucien.JPGRaleuse.JPGhumeur.JPGWL.JPGUrever.JPGoff-lib.JPGetas-d-anne.JPG

London-Calling--flag.jpg

pensee-L.JPGa-tous-les-vents.JPGsarkozix.JPG

AP.JPG