Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 21:34
Chacun se souvient du Sras.. Or il n'a tué que 800 personnes dans le monde .  Récemment , c'était la grippe aviaire , 250 victimes ! .. des fois on en reparlait , quand il n'y avait plus rien à se mettre sous la dent ,  et ensuite çà redisparaisait , pour un temps ...

Bernard Debré , médecin et député UMP qu'on ne peut donc pas soupçonner de dangereux activiste contre le pouvoir , avait déjà dit  que le gouvernement  poussait un peu le bouchon .

C'était mon avis ... et une autre personnalité ,  Marc Gentilini, spécialiste des maladies infectieuses, qui est membre de l'Académie de médecine et l'ancien président de la Croix-Rouge,  dont on ne peut donc  soupçonner l'incompétence , par rapport à des " Bachelot "  de service , et consorts ... vient lui aussi jouer les troublions ....sur la grippe A ..( avant , mexicaine )

Il s'est exprimé sur RMC vendredi , et donne un interview dans " le Monde " ... Il qualifie  ce phénoméne de " PANDEMIE DE L'INDECENCE  " :

Comment jugez-vous la gestion de la grippe A ?

Le poids qu'on attribue à la grippe A est indécent par rapport à l'ensemble de la situation sanitaire dans le monde. C'est une pandémie de l'indécence. Quand je regarde la situation de la planète, j'ai honte de voir tout ce qui est entrepris pour éviter cette grippe dont on ne sait que peu de chose.


Chaque semaine dans le monde, près de 200 000 enfants meurent de maladies. La plupart auraient pu être sauvés s'ils avaient eu accès à des médicaments ou à des programmes de prévention. Chaque année, 1 million de personnes meurent du paludisme dans l'indifférence quasi générale, dont 20 à 30 cas importés dans notre pays. La grippe A n'a provoqué qu'un décès discutable en France. Cette pauvre fille de 14 ans est probablement morte d'une autre cause. Mais un mort ici compte beaucoup plus que des milliers ou des millions ailleurs.


Les pouvoirs publics ont quand même le devoir de prévoir les risques sanitaires...

Il ne s'agit pas de jeter la pierre aux décideurs politiques qui sont piégés par leur "principe de précaution".


Le désastre de la canicule de 2003, politiquement, les hante.


Les recommandations de porter un masque, de se laver les mains ou de nettoyer les poignées de porte ne coûtent pas cher.  Tout cela a été bien fait par les pouvoirs publics et cette campagne ne coûte pas cher. Parler de "grippette"[terme évoqué par le professeur Bernard Debré dans un entretien au Journal du dimanche] n'est pas sage. Pour l'instant c'est une grippette, mais pour demain, les pouvoirs publics ont raison d'envisager une dégradation sans céder au terrorisme sanitaire de certains "experts".


Que pensez-vous de la possible campagne de vaccination ?

La décision d'acheter massivement des vaccins dont on ne sait rien, pour 1 milliard d'euros, ne me paraît pas raisonnable. C'est une mesure qui est dans la démesure. Un milliard d'euros, c'est trois fois plus que l'aide de la France aux pays en développement !

Que l'on décide de vacciner les populations à risque, les soignants, les pompiers et tous ceux qui doivent être mobilisés afin de rester disponibles au service de la collectivité, d'accord. Mais de là à vacciner tout le monde...

On ne sait rien de l'efficacité de ce vaccin et de ses éventuels effets indésirables. La souche du virus est bénigne, mais si elle mute et devient maligne, le vaccin qui a été élaboré à partir de la source bénigne sera inefficace.


L'industrie pharmaceutique a-t-elle exercé des pressions sur les autorités ?

Je ne sais pas s'ils ont exercé une pression et si, le cas échéant, les autorités en ont été victimes. Je sais que c'est une très bonne affaire pour les producteurs de vaccins ! Ce sont des entreprises privées qui ont besoin de faire des bénéfices. Je l'accepte. Néanmoins, c'est vraiment trop onéreux, et il est évident que tout cela doit être renégocié. Par ailleurs, on n'a pas beaucoup songé à l'accès aux vaccins des pays du Sud. Or, en matière de pathologie infectieuse, nous sommes tous solidaires. La pandémie est pour tous !

Est-ce le principe de précaution qui est en cause dans cet affolement ?


Le principe de précaution, en soi, est une bonne chose. Il faut évidemment faire le maximum pour éviter le pire. L'OMS donne l'impression de vouloir se racheter d'erreurs antérieures. Elle a commis un déni dramatique d'appréciation du sida qui a été, au début, sous-estimé, notamment en Afrique. Depuis, elle a peur de commettre la même erreur. A chaque nouvelle alerte, avec le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) ou la grippe aviaire par exemple, on nous a préparés au pire. Heureusement, ça a tourné court, mais à la longue, on risque de désarmer son attention.

On nous a prédit le pire, mais l'opinion publique garde son calme. Elle enregistre, elle constate que la grippe A n'est pas très symptomatique et que les formes dites graves se comptent sur les doigts d'une main en France, même si on nous promet un automne douloureux.

On a d'un côté surestimé des situations qui se sont révélées peu graves, alors que trop de situations explosives, comme le sida ou le paludisme, restent sous-estimées.


Propos recueillis par Jonathan Parienté

Partager cet article

Repost 0
Published by la république du peuple - dans Société
commenter cet article

commentaires

sixtine 10/08/2009 18:12

Bonsoir,il y a sûrement une raison qui nous dépasse... L'automne répondra peut-être à notre question !

Lucien Aymard 10/08/2009 00:15

Bonsoir,On est dans la dropite ligne du "faire peur au peuple" pour mieux le maitriser. Et si, pour la France tout ceci n'était qu'une mise en scène destinée à cloitrer les gens chez eux pour éviter les manifestations qui risquent de voir le jour à la rentrée ?CordialementLucien

Renard 09/08/2009 22:19

Le lobby pharmaceutique n'est sans doute pas étranger à ces préparatifs dispendieux. Surtout que là dedans, il y a des copains du président. Donc, une telle occasion de leur faire gagner des fortunes sur notre dos avec un alibi en béton, ça ne se refuse pas..

Présentation

  • : La République du peuple
  • La République du peuple
  • : Blog d'un pov'con soixantenaire et soixante-huitard , qui a regardé étonnament ce pays anesthésié par un moulin à vent, et qui ne voit pas le changement arriver !
  • Contact

  • Joel
  • Gaucho de base reconnu , libertaire ,anti-fasciste, anti-capitaliste , anti-raciste, athée , humaniste , anarcho-syndicaliste , anti-lepéniste , autogestionnaire .Pour une vraie vie désaliénée du travail et du système marchand
  • Gaucho de base reconnu , libertaire ,anti-fasciste, anti-capitaliste , anti-raciste, athée , humaniste , anarcho-syndicaliste , anti-lepéniste , autogestionnaire .Pour une vraie vie désaliénée du travail et du système marchand

MEDIAPART.JPG

 

metting-copie-1.JPG

 

 

 

face-book.JPG

Recherche

Là bas où j'y suis

Archives

Affiches 68

681.jpg

68.jpg

 

LE BLUE DU MENTEUR PAR JOEL

 

 

 




 


Boogie 68Ard par joe-maurice

BLOGUE 6.8 

capitalisme.jpg

 

Bienvenue

Compteur de visiteurs en lignes

J'y vais et j'y suis

vachane.JPGdes-pas-perdus.JPGslovar.JPGaliciabx.JPGKamisole.JPGchti.JPGcri-du-peuple.JPGSégolinpanier-de-crabes.JPGlucien.JPGRaleuse.JPGhumeur.JPGWL.JPGUrever.JPGoff-lib.JPGetas-d-anne.JPG

London-Calling--flag.jpg

pensee-L.JPGa-tous-les-vents.JPGsarkozix.JPG

AP.JPG